Marité

Printemps 2016: retour sur les bancs de Terre-Neuve


22 juin 1816 : l’Angleterre cède officiellement Saint Pierre et Miquelon à la France. 6 janvier 2006, le Marité, dernier terre-neuvier français, entre en cale sèche à Cherbourg. Cent quatre vingt dix ans et un océan séparent ces deux événements. Pourtant, le vénérable navire et l’archipel pourraient bien se retrouver dans quelques mois.


Printemps 2016: retour sur les bancs de Terre-Neuve
Car le Marité fut de ces centaines de navires qui traquaient la morue au prix de lourds sacrifices allant jusqu’aux pertes humaines.

Lancé à Fécamp en 1923, le trois-mâts goélette effectua cinq campagnes à Terre-Neuve entre 1924 et 1929, rapportant selon les années entre 100 et 160 tonnes de morues. Il fera trois escales à Saint Pierre et Miquelon : le 9 août 1924, les 8 et 28 juillet 1928.

Dès le début des travaux de restauration, les collectivités normandes propriétaires du navire ont caressé le doux rêve d’offrir au Marité une traversée transatlantique pour une tournée dans le golfe du Saint Laurent.

L’invitation de l’association Célébrations 2016 ! à participer en juin 2016 à ces commémorations du bicentenaire de la rétrocession à la France ne pouvait que trouver un écho favorable.

Il y a cinq ans, le Conseil général de la Manche, membre majoritaire du Groupement d’intérêt public Marité, signait un protocole de coopération avec le Conseil territorial de Saint Pierre et Miquelon.

Les liens entre l’archipel et la Normandie – et particulièrement Granville – sont particulièrement ténus.

Si le bassin de population moderne est constitué de bretons, basques, acadiens, terre-neuviens, une forte communauté de pêcheurs, descendants de marins originaires de la région de Granville est installée sur l’île aux Marins.

Nul doute que l’émotion sera à son comble lorsque le Marité pointera son étrave en rade de Saint Pierre. L’événement sera fortement médiatisé. Mais pour mener ce projet à bon port, la mobilisation de financements publics et privés est nécessaire.

Le Marité profitera de sa présence dans le golfe du Saint Laurent pour faire escale à Saint Jean de Terre-Neuve, à Halifax (Nouvelle Ecosse) et aux îles de la Madeleine, jumelées depuis 20 ans avec la Manche.

Ce projet est le plus ambitieux depuis la restauration du Marité. La même passion anime ceux qui le porte.


« Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire. Elles le submergent quelquefois. Mais sans elles, il ne peut voguer » Voltaire.


Pour plus d'infos sur le bicentenaire de la rétrocession de Saint-Pierre et Miquelon : http://celebrations2016.com/


Un article

Vidéos


Le Marité en 2 minutes...





Equipage 2017

Equipage 2017




Où retrouver le Marité en 2017 ?

Mai : Barcelone / Lisbonne
Juin : Bordeaux / Concarneau
Juillet : Granville
Aout : Honfleur / Paimpol / Granville
Septembre : Anvers
Octobre : Hambourg / Gdansk
Novembre : Le Havre










Inscription à la newsletter

Dans la boutique